Invité MAP : Agence Noor, Pep Bonet

Agence Noor, Pep Bonet
HellBangers

 

Du 01.06.17 > 30.06.17 au Musée Georges Labit (17, rue du Japon, 31400 Toulouse)

The Hellbangers of Botswana

« Les Head Bangers, ces enfants terribles d’un pays un peu assoupi, se voient comme porteurs d’une certaine forme
de justice sociale »

Épargné par les guerres et les dictatures, le Botswana fait figure d’enfant sage sur le continent africain. Le pays abrite cependant un genre atypique de défenseurs de l’indépendance et de la liberté d’expression. C’est une communauté tatouée et toute de cuir vêtue, fan de heavymetal. Bienvenue au Motswana ! Voilà dix ans, il n’existait en tout et pour tout qu’un unique groupe de métal. Aujourd’hui, ils sont plus d’une dizaine. Les Hellbangers, ces enfants terribles d’un pays un peu assoupi, riche en diamants, se voient comme porteurs d’une certaine forme de justice sociale. Plutôt que d’être des « Hells Angels », les rockers se voient comme des anges gardiens. Avec des noms comme Demon et Gunsmoke, ce serait pourtant aisé de les prendre pour des voyous. « Nous essayons de faire bonne figure, et d’être des exemples. Le rock est un truc sauvage mais c’est aussi un truc de coeur » déclare Gunsmoke, le heavy metal head. Ici aussi, les paroles des chansons sont sans détour et critiques à l’égard de la société. Tout comme son pendant occidental, le métal botswanais est en révolte contre les autorités et l’autorité. Metal Orizon compose des chansons sur le lavage de cerveau, Wrust sur l’impérialisme et sur un dieu qui s’est détourné des hommes.
Lorsque le photographe Pep Bonet a commencé son travail avec les HellBangers, il s’est senti en famille. Ils partagent avec eux la même passion musicale, vestimentaire, visuelle et couvre depuis des années la scène rock et métal, en particulier le groupe légendaire Motörhead.

Musée Georges Labit (17, rue du Japon, 31400 Toulouse)